Partsouf – Configuration

La lumière de D. est d’une unicité parfaite, sans aucune variable ou différence. Une fois que cette énergie entre dans une Séphira particulière, ses résultats ou effets sont transformés en forces ou attributs particuliers par lesquels le Créateur guide les mondes. Un Partsouf est une configuration d’une ou plusieurs Séphirot agissant ainsi en coordination. Partsouf en araméen signifie visage, face ou contenance. Un visage se compose de plusieurs et divers éléments tels que yeux, nez, bouche, front et ainsi de suite, mais tous sont coordonnés en tant qu’une seule unité. Un visage est également unique ; il est l’identité particulière d’une personne et son principal moyen de communication. 

Certains Partsoufim – configurations sont masculins et accordent la bonté, alors que d’autres sont féminins et accordent la rigueur. Le masculin correspond à ‘Hesed — bonté et est de l’aspect du nom de MaH (45). Le féminin correspond à Gevourah — rigueur et est de l’aspect du nom de BaN (52). Par leurs unions, différents équilibres de ces deux forces (bonté et rigueur) font la direction. 

Une complète rigueur serait la destruction de tout ce qui n’est pas parfait, alors qu’une complète bonté permettrait tout sans restrictions. Cependant, ces deux aspects sont nécessaires pour la direction selon la justice et pour donner à l’homme la possibilité de libre choix. 

Les Partsoufim – configurations sont dans un état constant d’action, d’illuminations et d’interdépendances entre eux. Ce dynamisme d’échange et d’influence d’énergies s’appelle ‘Tikounim des Partsoufim’. Ces Tikounim résultent en diverses illuminations de différentes intensités, selon le temps et les actions de l’homme. Ils traduisent la volonté suprême en influences et effets particuliers, pour la direction des mondes. 

La construction d’un Partsouf – configuration est réalisée par un Zivoug (union) de deux Partsoufim supérieurs ; masculins et féminins, suivi d’une période appelée ‘gestation‘ qui se produit à l’intérieur de la configuration féminine plus élevée, et ensuite de la naissance, quand il est enfin révélé. Il y a ensuite une période ‘d’allaitement’ où il se nourrit d’énergies des Partsoufim supérieurs et finalement la croissance quand il se retrouve alors entièrement indépendant. 

Il y a cinq principaux Partsoufim — configurations : 

Arikh Anpin — Long visage

Abah — Père

Imah — Mère

Zeir Anpin — petit visage 

Noukva — Féminin

Et un au-dessus d’eux : ‘Atik Yomin (habillé dans Arikh Anpin). 

De ces cinq configurations principales émergent sept autres secondaires. Elles émanent des dix Séphirot comme suit : 

De Keter :   

 – ‘Atik Yomin  

  – Arikh Anpin      

De ‘Hokhma :    

Abah     

De Malkhout d’Abahlsraël Saba

De Malkhout de lsraël SabaIsraël Saba 2    

De Binah :  

– Imah    

– De Malkhout de BinahTevounah   

– De Malkhout de TevounahTevounah 2     

lsraël Saba et Tevounah sont appelés également par leurs initiales ISOT ou ISOT 2.    

Des six Séphirot ; ‘Hesed, Gevourah, Tiferet, Netsa’h, Hod, et Yesod :   

– Zeir Anpin également appelé lsraël    

De Zeir Anpin — Ya'acov    

De Malkhout : Noukva, divisée en deux Partsoufim : Ra'hel et Leah

Configuration ‘Atik Yomin

La configuration ‘Atik Yomin est supérieure à toutes les autres configurations. Elle a dix Séphirot. Son aspect du nom de MaH (45) correspond au principe masculin ; son aspect du nom de BaN (52) correspond au féminin. Elle se nomme ‘Atik et sa Noukva ‘. Sa Noukva – féminin est attachée à lui, son dos au sien. ‘Atik est ainsi tout face, sa configuration féminine faisant face en arrière, sa configuration masculine faisant face en avant. Chacun de ces aspects — masculins et féminins — est composé de dix Séphirot. 

L’aspect masculin d’Atik ne se trouve pas à l’intérieur du premier monde de Atsilout. Les trois premières des dix Séphirot de sa Noukva — aspect féminin — sont au-dessus d’Atsilout et font ensemble la Radl'a –דלא אתידע רישה (la tête inconnue). 

Les sept Séphirot inférieures de sa Noukva s’attachent au monde au-dessous et s’habillent à l’intérieur de la configuration Arikh Anpin de la façon suivante : 

– ‘Hesed de ‘Atik dans Keter d’Arikh 

Gevourah dans ‘Hokhma 

Tiferet dans Binah 

– Ses trois Séphirot NHY (Netsa’h, Hod, Yesod) ont trois parties chacune : 

– la première partie de NHY dans ‘Hesed, Gevourah et Tiferet, 

– la deuxième partie de NHY dans Netsa’h, Hod et Yesod, 

– la troisième partie de NH (Netsa’h, Hod), et Malkhout de ‘Atik dans Malkhout d’Arikh Anpin. 

La Séphira inférieure d’un monde fait le raccord avec le monde au-dessous de lui et devient sa configuration ‘Atik. Dans Atsilout, c’est la Malkhout d’Adam Kadmon qui devient sa configuration ‘Atik. C’est pareil dans les trois autres mondes de Beriah, Yetsirah et 'Asiah, la Malkhout du monde au-dessus devient la configuration ‘Atik du monde au-dessous. 

Configuration Arikh Anpin 

Arikh Anpin est la configuration principale dans chaque monde, toutes les autres configurations sont ses « branches ». Lui et son féminin font une configuration appelée ; Arikh Anpin et sa Noukva. Son masculin est son côté droit, son féminin, son côté gauche. Arikh Anpin est la première configuration dans Atsilout et la racine de toutes les autres. 

Arikh Anpin est différent des autres configurations. Ses trois premières Séphirot, appelées ses trois têtes, ne sont pas dans l’arrangement des trois colonnes ; sa Séphira Binah est sous Keter et ‘Hokhma, qui sont alignés en une ligne droite. Voir Fig. 9. 

Arikh Anpin s’étend du haut au bas d’un monde. Abah et Imah habillent son bras droit et gauche (ses SéphirotHesed et Gevourah) ; leurs Keter atteignent sa Séphira Binah et leur Malkhout sa Séphira Tiferet.   

                           

Arikh Anpin a trois têtes, qui sont les racines de la direction de bonté, rigueur et miséricorde. La première est Keter, la seconde est dans l’espace entre son Keter et ‘Hokhma, la troisième est sa ‘Hokhma. Leurs noms sont : 

1 — Gulgolta — son Keter 

2 — Avirah — dans l’espace entre son Keter et ‘Hokhma 

3 — Mo'ha — sa ‘Hokhma 

Ces trois têtes émanent d’Arikh Anpin vers les configurations Abah et Imah, et de là, à la configuration Z’A. Les émanations et actions de la configuration Arikh Anpin se nomment ses Tikounim. 

Les autres Tikounim — émanations d’énergies et actions — émanent à partir de la face de la SéphiraHokhma de la configuration d’Arikh Anpin et s’épanchent vers le bas ; ils s’appellent allégoriquement ses cheveux, ou barbe. Ils se divisent en treize et s’appellent les treize Tikounim de la Dikna — barbe d’Arikh Anpin. Ces émanations s’appellent cheveux ou barbe parce qu’elles s’étendent par des conduits individuels. 

Les autres Tikounim — émanations des lumières d’Arikh Anpin, sont pour l’accomplissement et l’abondance. Cependant, la direction elle, provient de la Dikna – lumières de la barbe, et c’est par elle que l’abondance découle. 

Configurations Abah et Imah 

Ces deux Partsoufim (configurations) sont essentiels pour la direction des mondes ; ils sont le lien entre la configuration Arikh Anpin, qui est la configuration la plus élevée, et la configuration Zeir Anpin qui communique ces émanations aux mondes par son Zivoug (union) avec la configuration Noukva. Abah est la SéphiraHokhma, Imah la Séphira Binah. 

Ils ont émané par le Zivoug (union) de la configuration Arikh Anpin avec sa Noukva (féminin). Abah est l’aspect masculin, Imah le féminin. Ils sont influencés et construits par les lumières de la configuration Arikh et sont au niveau de ses bras —SéphirotHesed et Gevourah. Abah est du côté droit —SéphiraHesed, Imah du côté gauche —Séphira Gevourah. Voir Fig.10. 

Pour communiquer leurs émanations, Abah et Imah s’unissent pour émaner leur influence. Il y a pour Abah et Imah deux types de Zivoug (unions) : le Zivoug constant s’appelle extérieur et est pour la subsistance des mondes, alors que le second s’appelle intérieur et est pour le renouvellement des Mo’hin — forces de direction pour Z’ouN (Zeir Anpin et Noukva). 

La Séphira Malkhout de Abah devient une autre configuration appelée Israël Saba. De même, Malkhout d’Imah devient une autre configuration appelée Tevounah. Ces deux configurations secondaires agissent en tant que prolongation d’Abah et d’Imah pour transmettre une intensité réduite de leurs émanations. Elles sont appelées la plupart du temps par leurs initiales ISoT. Elles ont elles-mêmes leurs propres configurations secondaires appelées Israël Saba 2 et Tevounah 2 — ISoT 2. Elles transmettent une intensité encore plus réduite des émanations d’Abah et d’Imah. Voir Fig. 10.

Le rôle principal d’Abah et d’Imah est de donner à la configuration Z’A, des Mo’hin — forces de direction. Il y a différents états de croissance pour la configuration Z’A. Dans sa première croissance, il reçoit ses Mo’hin — force de direction des configurations ISOT (Israël Saba et Tevounah) et dans sa plus importante seconde croissance, il les reçoit directement d’Abah et d’Imah. 

Configuration Zeir Anpin 

La configuration Zeir Anpin est le plus souvent appelée par ses initiales ; Z’A. Elle se compose des six Séphirot inférieures : ‘Hesed, Gevourah, Tiferet, Netsa’h, Hod, et Yesod. Pour le créé, Z’A avec la configuration Noukva, sont les configurations principales pour la direction. Tous nos rapports avec ce qui est plus haut sont d’abord dirigés vers Zo’uN (Zeir Anpin et Noukva). 

Zeir Anpin est une configuration dynamique, constamment dans un processus d’évolution d’un état plus petit à un de croissance afin de renouveler ses forces et son influence. Au début, Z’A est incomplet ayant seulement sept Séphirot, et dans un état de Tardema (somnolence). À l’intérieur d’Imah, Z’A passe par une période de gestation, suivie d’une première période d’enfance et d’une première croissance. Pour agir, il doit recevoir ses Mo’hin — forces directives, qui sont ses trois premières Séphirot : Hokhma, Binah et Da’at, et ainsi arriver à une étape de croissance. Ils lui sont donnés dans un ordre spécifique par les configurations au-dessus de lui ; ISOT ou Abah et Imah.

Pendant la période de gestation, Z’A n’agit pas vraiment, étant en construction. À l’étape « d’allaitement » il commence à agir, et à l’étape de croissance il est prêt à agir et à influencer. 

Quand les trois Séphirot de NHY (Netsa’h, Hod, Yesod) d’ISOT 2 sont la force directive de Z’A, il est à l’étape de la première croissance. Mais quand NHY d’ISOT 1 sont vêtus en lui, on considère comme si Abah et Imah sont vêtus directement en lui comme ses Mo’hin — forces directives ; cette étape est la deuxième croissance. Ce n’est qu’après la deuxième croissance que Z’A atteint son plein potentiel. Ceci s’appelle Gadlout 2. 

TOP