Pourquoi certains découragent l'étude de la Kabbalah

Toutes les autorités rabbiniques ont toujours convenues sur l'ultime importance et la véracité de la Kabbalah, elles n’ont juste pas convenues sur la façon de disséminer cette connaissance. Certains ont insisté que l’on ne devrait permettre qu’à un groupe très sélectif d'apprendre la Kabbalah, et seulement après avoir atteint un niveau élevé de pureté et de compréhension de tous les autres écrits. D'autres crurent plutôt, qu'elle devrait être plus accessible et enseignée à la plupart des juifs.

Pendant le 16ème siècle avec la venue de Shabbetai Tsevi[1]qui était appelé le « Messie Kabbalistique », la communauté juive fut divisée entre ses disciples et les « non-croyants ». Après s’être converti à l’Islam, ce faux Messie causa une grande déception et méfiance envers les enseignements de la Kabbalah. Les autorités rabbiniques d’alors devinrent encore plus sévères envers l'étude de la Kabbalah, et certains furent même persécutés pour l’étudier ou écrire sur le sujet.

[1]1626 – 1676

TOP